STMICROELECTRONICS ROUSSET

STMICROELECTRONICS  (ROUSSET 13)

STMicroelectronics

Société – Ville – période

STMICROELECTRONICS   ROUSSET 13109

Période : 07/09/2011 à 09/09/2012

Poste occupé : Technicien Electronique (assistant ingénieur)

Synthèse de la mission / projet

Entretien curative est préventive des SMIF en FAB (salle blanche)

  • Recherche, analyse, des solutions à apporter sur les cartes électroniques (réalisation procédure).
  • Procédures de maintenance électronique, mécanique et roulantes en inox.
  • Autonome dans les actions des modifications à Réaléser.
  • Entretien de SMIF : salle de fabrication FAB (salle blanche).
  • Projet de prolongement de la vie des PC de la salle blanche (Démontage, classification des pièces bonne et des pièces    a recycles).
  • Gestion et inventaire des cartes électroniques et pièces détachées.
  • Réparation : changement de pièces mécaniques, pièces hydrauliques et Electroniques.
  • Participation aux réunions (méthodologie Agile).

Entretien de SMIF : salle de fabrication

FAB (salle blanche quantité : 300 SMIF).

Réparation : changement de pièces mécaniques, pièces hydrauliques et Electroniques.

Gestion et inventaire des cartes électroniques et pièces détachées.

Procédures de maintenance électronique, mécanique, roulantes en inox et maintenance Informatique (matériel).

Participation aux réunions (Méthodes Agiles).

Résultats obtenus : 10K€/mois (20%/mois) Augmentation du chiffre d’affaire sur les réparations des cartes électroniques des SMIF (quota trimestrielle : 160K€).

Environnements techniques : Semi-conducteur

Activités pendant le stage

1 – Les métiers du technicien au sein de l’entreprise

SERVICE RT 0516

Pour apprendre le mécanisme sur les SMIF, les premières interventions que les techniciens m’ont fait faire : de réaliser le désossage des vieux SMIF qui se trouvent en réserve pour récupérer les pièces détachées.

Aussi réaliser un démontage de la vis sans fin (pour cela j’ai du démonter tout le SMIF il y en a pour 10 h de travail).

  • Réparation des cartes du SMIF.
  • Remplissage des documents Access pour la réception des pièces à réparer.
  • Quand les pièces sont réparées on les met sur une étagère spéciale (pièces réparées), pour les tester, si la réparation a été correctement effectuée.
  • Réalisation des procédures sur les réparations des cartes ou des pièces que j’ai changées sur les SMIF.
  • Trouver des procédures pour réparer les PC de FAB et les améliorer car ils ne sont pas complets (pour le changement de l’écran).
  • On teste la carte sur le SMIF pour vérifier le bon fonctionnement de la carte.
  • Si on ne décèle aucun problème on considère que la carte est réparée.
  • Je fais des interventions en FAB. Pour des problèmes sur les SMIF.

Recherche, analyse, résolution des pannes sur les équipements de production :

  • Changement de moteur, carte d’alimentation, carte de commande des monteurs, carte de Communication PIF, carte contrôle,
  • Changement des plexiglas du mini environnement, recoller les mini environnements et mettre des équerres pour que cela ne ce décolle plus des portes en plexiglas du SMIF.

Ce que j’ai apporté à l’entreprise :

  • Je pense que j’ai été une personne toujours ponctuelle et que l’on pouvait toujours compter sur moi.
  • Autonome sur la réparation des matériels en FAB.
  • Je suis toujours en recherche de solutions en cas de problèmes.
  • Réorganisation de l’atelier pour facilité le suivi de l’entretien des machines et le suivi des réparations dans l’atelier. Car quand il faut intervenir en FAB, il faut arrêter tout ce que l’on a entrepris comme réparation en atelier.
  • Le technicien continue sa réparation en atelier et moi je fais l’intervention en FAB avec la possibilité de me faire aider si je ne trouve pas la solution, en téléphonant au technicien.
  • Une flexibilité dans l’organisation de l’atelier car il y a une personne de plus qui travaille sur les cartes en pannes donc plus de rentabilité pour le service qui est soumis à un quota.
  • Depuis mon intégration au service nous avons augmenté notre quota (10K€ par semaine en moyenne de réparation sur les SMIF).

2 – Etapes des réparations des machines à ST Rousset

EQUIPE PREVENTIVE :

  • Une équipe de techniciens doit faire face à des pannes et disfonctionnements des machines de la production. Ils font des interventions sur les machines régulièrement, en prévention de graves pannes, cela peut aller jusqu’à la destruction de la machine. Ces techniciens font une réunion pour planifier les interventions sur les machines de la production. Ils respectent des procédures d’interventions et font un compte rendu écrit de leur intervention. Les fiches ainsi réalisées nous montrent les différentes causes des pannes et la réalisation de l’intervention à effectuer sur la machine. Ces fiches nous renseignent sur l’historique des pannes et comment s’y prendre pour les pannes futures, donc un gain de temps pour les techniciens et un travail de qualité.

EQUIPE CORRECTIVE :

  • L’équipe corrective et l’équipe préventive travaillent en étroite collaboration avec l’équipe de la FAB et sur tout le parc des machines. Les techniciens de la FAB font un entretien courant et quotidien des machines de Prosses. Les techniciens FAB. Décèlent un problème, ils me contactent par téléphone, ils me décrivent la panne et je propose des solutions, si cela fonctionne l’intervention est finie, si cela persiste je me déplace et j’interviens avec la ou les pièces de rechange. Ils font intervenir les techniciens SMIF (dont je fais parti) pour les pannes les plus sérieuses. L’équipe corrective intervient : elle recherche, analyse et réalise les interventions sur les machines de la production. Pour la réparation des machines il faut parfois plusieurs corps de métiers (ingénieur d’équipement, technicien de maintenance et opérateur de maintenance. Des réunions sont nécessaires pour mettre au point les réparations parfois très complexes. Nous mettons en place des nouvelles fiches de procédures d’interventions pour optimiser les prochaines interventions.

DESCRIPTION DES MACHINES :

  • En salle de fabrication, on utilise des robots de chargement appelés SMIF (Sandard Mehanical InterFace) permettant d’ouvrir les PODS contenant le panier des plaquettes, le bras motorisé muni d’un système d’aspiration du SMIF prend la cassette du PODS et l’insère dans le compartiment machine.
  • Le SMIF comporte un rack électronique où est située toute l’intelligence du SMIF.

 

DESCRIPTION DE MES MISSIONS :

La grande partie de mes interventions sont la réparation des cartes électroniques sur les équipements des SMIF. Ce service de réparation nommé « LE REPAIR INTERNE ELECTRONIQUE » vient d’être crée il y a environ 2 ans pour minimiser les coûts de production de la FAB. et les délais de réparation. Ce service était sous traité à des entreprises extérieures. Je diagnostique les pannes d’un grand nombre de cartes provenant de tous les ateliers de STMICROELECTRONICS. Je répare parfois quand cela est possible les cartes sinon je diagnostique et je donne à réparer à un technicien.

Ma première mission a été de désosser 3 SMIF* d’ancienne génération pour récupérer les pièces détachées pour d’éventuelles réparations. En même temps cela m’a permis de me former sur les pièces de SMIF. J’ai découvert comment fonctionne les SMIF. J’ai réalisé des procédures de réparation de changement de courroies sur moteur LL, courroies de moteur d’un SMIF ASSIT.

La plupart de cartes à réparer étant des alimentations AC/DC car les condensateurs chimiques ayant une durée de vie minimum (2000 heures et 5000 heures). C’est pour cela que les composants s’usent très vite. En général une carte revient en réparation tous les 4 ans voir plus tôt si l’équipement est très souvent utilisé. Parce que les SMIF sont allumés 24 h/24 et 7 jours / 7.

Sur les cartes de communication entre la machine et le SMIF on ne change pas que des condensateurs on change aussi un OPTO car cette pièce avec le temps devient noire donc défectueuse, on ne prend pas le risque de remonter la carte avec ce composant défectueux.

*SMIF: robot déchargement des PODS de plaque de silicium.

-CLASSE 10, 100, 10.000 : se dit d’une salle où la propreté de l’air est maîtrisée et qui correspond à certaines normes. Le nombre et la taille des particules en suspension dans L’air dépoussiéré permettent de définir 3 classes de propreté (normes américaines) :

– CLASSE 10 : (pas plus de 10 particules supérieures ou égales à 0,5 micron par pied Cubique d’air).

– CLASSE 100 : (pas plus de 100).

– CLASSE 10000 : (pas plus de 10000)

 

Société – Ville – période

STMICROELECTRONICS   ROUSSET 13109

Période : 25/05/2009 à 19/07/2009

Poste occupé : Technicien Electronique (assistant ingénieur)

SYNTHESE DE LA MISSION / PROJET

ENTRETIEN CURATIVE EST PREVENTIVE DES SMIF EN FAB (SALLE BLANCHE)

SYNTHESE DE LA MISSION / PROJET

ENTRETIEN CURATIVE EST PREVENTIVE DES SMIF EN FAB (SALLE BLANCHE)

  • Recherche, analyse, des solutions à apporter sur les cartes électroniques (réalisation procédure).
  • Procédures de maintenance électronique, mécanique et roulantes en inox.
  • Autonome dans les actions des modifications à Réaléser.
  • Entretien de SCRUBBER : salle de fabrication FAB (salle blanche).
  • Gestion et inventaire des cartes électroniques et pièces détachées.
  • l’extraction et la duplication de programmes sur différentes versions de soft, sur les CPU des automates gérant les SCRUBBER.
  • mise en place de détrompeur sur les différents capteurs démontés et remontés au cours d’une intervention préventive sur les machines.
  • Réparation : changement de pièces mécaniques, pièces hydrauliques et Electroniques.
  • Participation aux réunions (méthodologie Agile).

Les métiers du technicien au sein de l’entreprise.

 

SERVICE RT 0516

 

Journée type d’un technicien dans le service RT 0516.

Le technicien fait une tournée d’inspection dans le local « BASE MANT » pour détecter les anomalies et pour en faire un rapport à la réunion qui se déroule tous les matins avec le responsable du service (Monsieur BAUVOIS) et les seconds (Monsieur BOURDENNET, Monsieur GIANINETTI)

Lors de la réunion on planifie les taches de la journée.

Les problèmes survenus la veille, la nuit précédente ou lors du week-end sont examinés et entraînent une intervention sur les machines en fonction de l’incident survenu.

Intervention sur les machines en fonction de l’incident survenu la veille ou dans la journée.

PM : maintenance préventive sur des machines planifiée à l’avance.

Annuelle avec Check List, mensuelle, trimestrielle, hebdomadaire.

Lors de l’intervention d’une PM : on relève les paramètres de la remise en route de la machine.

Les valeurs près définies dans le livret de maintenance.

 

Montage de scrubber, changement de filtre d’eau.

Récupération des colis en magasin ou sur le quai.

Chaque technicien à un suivi des coûts de CHILLER, des TURBOTS etc…

A chaque fin d’intervention, un rapport est élaboré pour le suivi des machines.

MES ACTIVITES PENDANT MON STAGE

Procédure de maintenance de SCRUBBER.

Procédure curative EPN 07

Problème de commande de vanne.

Repérage et marquage des pièces de SCRUBBER.

Photos des pièces de rechange.

Récupération de SOFTWARE des SCRUBBER (unité de commande CPU 240)

Montage de tête de SCRUBBER

Montage de commande de vanne by passe

 

GEY Lilian licence rapport 2012